ddCLUBS SPECIALISES 

 

En décembre 2017, une nouvelle catégorie de clubs fait son apparition : les clubs spécialisés. Cette création est issue des réflexions du Board pour permettre d’adapter nos structures aux nouveaux défis de l’évolution de la société.

Le président Naresh Aggarwal a présenté ce concept au Forum Européen de Montreux en Suisse, à l’automne 2017. Il est applicable dans les districts multiples comptant plus de 20 000 membres.

Un coordinateur national est nommé par pays. Pour la France Georges DELBAC, past gouverneur 2016-2017 de Normandie est désigné.

 Mais qu’est-ce que ce nouveau concept ?  Tout d’abord il ne se substitue pas à celui de nos clubs traditionnels qui peuvent être qualifiés de clubs généralistes. Dans nos pays européens, force est de constater l’échec devant lequel nous sommes placés pour accroître nos effectifs.

Les clubs spécialisés viennent compléter l’approche de la communauté vers laquelle nous nous tournons traditionnellement et invariablement depuis 100 ans maintenant.

L’originalité de ce nouveau concept vise à aborder d’autres « bassins de recrutement ».

Nous pouvons désormais approcher de nouveaux amis qui possèdent un intérêt commun. Cet intérêt peut être professionnel : fini, dans cette optique, la double appartenance à une même profession. En Italie, par exemple, des dentistes de Turin viennent de se regrouper pour constituer un nouveau club dans le but de servir une population, sans couverture sociale spécifique. Rien ne nous empêcherait en France de concevoir, par exemple, un regroupement Lions de vétérinaires qui donneraient des soins gratuits aux bénéficiaires des chiens guides. Nous pouvons laisser aller notre imagination sans limite.

Il faut noter que la notion de périmètre géographique peut s’étendre du club à une zone, voire à un district…

Une approche communautaire est envisageable : les Alsaciens à Renne, Les Bretons, les Chinois, les Africains à Paris.

Une approche et regroupement par genre : les femmes chefs d’entreprise. Les femmes ingénieurs ou commerçantes d’une localité.

Autres approches possibles : regrouper au sein d’un même club ou branche (et là cela devient encore plus intéressant pour les clubs en situation délicate) des personnes qui partagent une même passion : chorale, sport (foot, cyclisme, golf, voile, danse…), cinéma, lecture, peinture, etc….. Ces mêmes personnes décident au sein d’un club (20) ou d’une branche (5) de servir, à partir de leur passion, une cause qui fait l’unanimité en leur sein.

Nos associations bénéficient parfois de soutiens externes de la part de bénévoles : tulipes contre le cancer, dépistage du diabète, collecte de lunettes. Là aussi, nous avons un vivier naturel d’approche pour la création de branches, ou de clubs spécialisés.

L’action des associations Lions prend une autre dimension : service + attraction.

L’énumération de ces idées est loin d’être exhaustive et de très nombreuses situations se présentent devant nous. Ce sujet vous intéresse ? Forcément, puisque c’est l’avenir de nos clubs, voire de notre mouvement qui est lié à cette réussite.

La mise en place de Lions relais locaux, en appui de l’action des districts est nécessaire.

Si vous partagez une vision du développement du Lionisme immédiate et originale, qui vise le moyen et le long terme, rejoignez l’équipe du développement des clubs spécialisés : votre action participera à la construction du Lionisme de demain.

Osons !  Sortons des sentiers battus !

Contact : G. DELBAC 06 08 91 15 35
gdelbac@gmail.com

Les outils à votre disposition :

-  Powerpoint ICI

-  Vidéo YouTube LCI : « Specialty Clubs »   ICI