ddQU’EN EST-IL

A NOUVEAU DU CENTENAIRE

en avril 2016?

 

Nous avançons lentement, trop lentement, mais Arthur Shopenhauer n’écrivait-il pas Ne crains pas d’avancer lentement , crains seulement de t’arrêter (c’est aussi un proverbe de sagesse chinoise). Nous avançons lentement en raison des réponses trop tardives, malgré les relances, au Questionnaire que j’avais adressé aux Présidents et Présidentes de Club. Je tenais pour des raisons d’éthique et d’efficacité à consulter les clubs avant de décider des propositions que j’allais faire à notre Gouvernance, car c’est elle in fine qui tranche. Pourquoi cela ? Parce que le Centenaire est d’abord l’affaire des clubs, d’autant que si certains clubs sont en attente de directives, d’autres veulent que l’on ne décide surtout pas à leur place.

Venons en maintenant aux réponses à ce Questionnaire : 36 clubs sur 70 ont répondu, soit un club sur deux. J’aurais préféré qu’il y en ait plus, mais ce pourcentage reste néanmoins suffisamment significatif pour que je puisse en tirer des conclusions. Quelles sont-elles ? 

1°) 100 % des clubs sont d’accord pour fêter le Centenaire, comme on pouvait s’y attendre, et pour estimer qu’il fallait profiter du Centenaire pour faire une Communication forte sur les Lions, cette Communication devant se faire pour 50 % des clubs au niveau du Club et de la Zone, pour 64 % au niveau du District, pour 89 % au niveau national et pour 55 % au niveau international.

2°)  80 %  des clubs (4 sur 5) pensent que ce Centenaire est une opportunité pour le Club pour se faire connaître et attirer de nouveaux membres et 75 % (3 sur 4) prévoient qu’il leur sera possible d’augmenter leurs effectifs d’ici le 31 décembre 2017.

3°)  47 % des clubs (près d’1 sur 2) imaginent que cette fête du Centenaire doit se concrétiser par des Cérémonies et des Actions, 36 % par seulement des Actions et 14 % par uniquement des Cérémonies.

4°)   36 % des clubs (1 sur 3) pensent que le thème général de ces Actions est spécifique au Club, 64 % (2 sur 3) commun à la Zone, 42 %  (près d’1 sur 2) commun à tous les Clubs de France et 22 % (1 sur 5) commun à tous les Clubs du Monde.

5°)   En ce qui concerne les thèmes ciblés par OAK BROOK ( et à déclarer à MyLCI ), 86 %  des  clubs  choisissent la Jeunesse,     47 % l’Environnement, 33 % la Vue et 19 % la Faim. Quant aux autres thèmes parmi les 33 de MyLCI, 58 % des clubs n’apportent pas de réponses et ceux qui répondent ne font que formuler des thèmes qui sont déjà dans la question précédente, mais en les précisant, ou alors proposent des thèmes qui ne sont pas dans MyLCI. Signalons aussi que 53 % des Clubs (1 sur 2) choisissent la Culture et 33 % (1 sur 3) la Recherche, thèmes curieusement oubliés dans MyLCI mais qui à mon sens sont compatibles ou pourraient l’être.

6°)   50 % des clubs (1 sur 2) sont d’accord avec l’objectif du DM 103 France de donner, en 2017, 100 000 euros  à  la LCIF, 47 % (1sur 2)  pour donner 100 000 euros à la Fondation des Lions de France et seulement 19 % (1 sur 5) pour donner 100 000 euros à une Association non- Lions de notre choix.

7°)   Quant aux suggestions pour faire la Fête et de l’Image au niveau du Club, de la Zone et du District, 44 % des clubs (1 sur 2) n’ont apporté aucune réponse, et quant à ceux qui ont répondu, les propositions qu’ils ont faites sont nombreuses, variées et susceptibles d’être retenues.       

8°)   Enfin, 160 Lions pensent aller à la Convention Nationale de Nantes et 120 à la Convention Internationale de Chicago.

Au vu de ces Réponses et des Obligations morales que nous avons de souscrire aux Actions Internationales, Nationales et de District quant on s’engage dans le Lions Clubs International, que devons nous faire ?

I ) AU NIVEAU INTERNATIONAL

Il nous faut évidemment remplir si possible les deux objectifs d’OAK BROOK dont je vous ai déjà parlé dans mes interventions antérieures, à savoir :

Premier Objectif

Venir en aide à 100 millions de personnes dans le monde d’ici le 31 décembre 2017, c'est-à-dire offrir 100 millions de services dans les domaines de la Vue, la Jeunesse, la Faim et l’Environnement. Il suffit pour cela que les clubs déclarent leurs Actions dans ces 4 domaines ciblés sur le site MyLCI. Jacques Giuliani vous en a déjà expliqué la procédure. A ce jour, 71 millions de services ont déjà été rendus, dont 25 millions concernant la vue, et nul doute que ce chiffre de 100 millions sera dépassé ; mais plus ce chiffre sera grand, plus notre image sera forte. Pour ce qui est du DM 103 France, 127 clubs seulement ont déclaré au moins une activité sur MyLCI depuis le mois de Juillet dernier, soit 10,5 % des clubs de notre District Multiple. Beaucoup de progrès sont donc à faire.

Deuxième Objectif

Augmenter nos Effectifs et créer de nouveaux clubs. OAK BROOK n’est pas à court d’idées pour inciter les Lions à remplir ce deuxième objectif, ne serait-ce qu’en offrant aux clubs et aux districts les plus méritants un certain nombre de récompenses, notamment des voyages gratuits pour 2 personnes à la Convention Internationale de Chicago (1 voyage gratuit pour 2 personnes pour les clubs les plus performants, c'est-à-dire ceux ayant parrainé un nouveau club et présentant la plus importante progression du nombre de membres du club cumulé avec ceux du nouveau club. 5 voyages gratuits pour 2 personnes aux districts ayant le plus grand nombre de créations de clubs).

II ) AU NIVEAU NATIONAL ( DISTRICT MULTIPLE 103 )

Premier Objectif

La Commission nationale du Centenaire a proposé, comme premier objectif, une remise de chèques de 100 000 euros à la LCIF, 100 000 euros à la Fondation des Lions de France et 100 000 euros à une Association non-Lions de notre choix. Un club sur deux, dans notre district,  est d’accord pour donner cette somme à ces deux premières associations et un sur cinq pour donner à la troisième. Je ne vous cache pas que le résultat de ce sondage m’a déçu bien qu’il ne m’ait pas surpris. N’oublions pas que nous sommes moralement redevables à la LCIF qui nous a si souvent aidés et qu’il nous faut aussi soutenir notre Fondation. Quant à donner à une Association non-Lions de notre choix, cela peut être un bon moyen de communication si ce choix est bien ciblé (pourquoi pas l’IRME, le Téléthon… ?). Personnellement, je conseille fortement que l’on remette ces 3 chèques, et si les Gouverneurs valident ce premier objectif de la Commission nationale, tous les clubs de France se devront moralement de participer pour que ce projet aboutisse. Le per capita serait de 11,2 euros/membre. Cela reste largement dans le domaine du possible. Il faut donc que les clubs pensent dès maintenant à provisionner pour ce projet (ceux qui ne voudront pas participer, et c’est leur choix, feront augmenter évidemment le per capita pour les autres).

Deuxième Objectif

La deuxième proposition ou souhait de la Commission nationale est que les Effectifs du DM 103 France atteignent en 2018 une situation nette de + 100 membres. C’est peut-être un pari difficile à atteindre, mais ce n’est pas une raison pour ne pas le tenter. Sénèque ne disait-il pas Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. Nous savons recruter, mais nous ne savons pas garder nos membres. Pour ne pas en perdre, veillons à l’Ethique et luttons contre l’ennui qui peut s’insinuer dans les clubs. Faisons confiance aussi au travail remarquable des Commissions EME et EML.

Troisième Objectif

La troisième proposition de la Commission nationale est d’instituer une œuvre du centenaire au profit de la Jeunesse, chaque District pouvant créer sa propre œuvre à condition que la thématique commune reste la Jeunesse. Georges Placet, Past Directeur International, et moi-même avons proposé l’IRME. Le consensus aurait été obtenu si cela avait parfaitement cadré avec MyLCI. Il n’empêche qu’un nombre appréciable de Coordonnateurs Centenaire de Districts serait prêt à s’engager pour cette œuvre, partie autrefois de Marseille, car le but de celle-ci est d’éviter que, chaque année, 2000 traumatisés de la moelle épinière, dont 80 % de Jeunes, finissent dans un fauteuil roulant. Il y a actuellement consensus chez les Neurologues et les Chercheurs pour estimer à 80 % les chances de succès s’ils peuvent mener à bien un Projet international d’étude multicentrique de « Trithérapie dans les traumatismes vertébro-médullaires » où les Lions seraient partenaires à 50 %. Cette Etude, baptisée « Lions Clubs International/IRME », consisterait à administrer, à tout traumatisé de la moelle, 3 molécules bien connues mais associées dans le temps suivant un protocole bien établi, molécules qui seraient à la disposition de tous les SAMU et Centres d’Urgence dans une mallette avec le logo Lions. Ces 3 molécules, la Méthylprednisolone, la Gacyclidine et la Vitamine D agiraient chacune sur un mécanisme identifié de la cascade d’évènements survenant après un traumatisme de la moelle (à savoir l’inflammation, la mort cellulaire et la production de cicatrice gliale s’opposant à la repousse axonale). Cette Etude, conduite dans 6 Centres en France, 2 en Belgique, 2 en Suisse et 1 en Espagne, durerait 2 ans ½ et porterait sur 300 sujets. Son budget serait au total de 650 000 euros répartis sur 3 ans, de 2016 à 2018, soit moins de 200 euros par club et par an pendant 3 ans avec un per capita par an de 8 euros. Quoi qu’il en soit, ce sera aux Gouverneurs de décider quelle œuvre ils choisiront. Mais si l’IRME ne devait pas être retenue maintenant, elle devra l’être plus tard comme œuvre nationale à nouveau.

Quelques Faits

Il faut savoir aussi que la Commission nationale a programmé le timbre-poste commémoratif du Centenaire, la rose et la tulipe du Centenaire, le champagne cuvée Centenaire, les médailles et les badges du Centenaire, la montre du Centenaire, l’agenda du Centenaire…et même la croisière du Centenaire. Les modalités de commande de ces différents articles et les pré-inscriptions à la croisière seront transmises sous peu aux clubs, mais aussi individuellement par Jacques Giuliani, Secrétaire de District.

Notez déjà que la « Rose-Lions du Centenaire », aux couleurs du Lionisme, devra pour une première réservation être commandée par les clubs avant le mois de juillet, car pour être livrable en 2017, la première mise en culture (par les Roseraies Dorieux à Montagny, dans l’Indre et Loire), sera faite en octobre prochain. Le prix unitaire du rosier, emballé individuellement avec les racines entourées de tourbe, est de 7, 44 euros. Quelle bonne idée ce serait de demander à nos Ediles de fleurir les parterres des ronds-points avec les roses du Centenaire du Lions Clubs International ? Pour Marseille, je pense en particulier au rond-point du Prado.

Quant au Champagne « cuvée brut spécial centenaire », il sera facturé 15 euros la bouteille par carton de 6, et pour chaque bouteille achetée, 2 euros seront reversés à la Fondation des Lions de France par le Producteur (Champagne Monmarthe, Ludes). Pourquoi ne pourrait-on pas faire vendre aussi par les leo, lors de nos congrès ou soirées, une coupe de champagne à 3 euros, ce qui permettrait ensuite aux Lions de faire leur commande après l’avoir goûté ?

Pour ce qui est des Médailles, les Gouverneurs auront le choix dans leur décision entre celle de la monnaie de Paris, celle d’Arthus Bertrand et celle d’OAK BROOK, très belle mais si possible à franciser.

Pour ce qui est des Badges, 2 maquettes personnalisées avec code barre et de faible coût unitaire seront encore soumises au choix des Gouverneurs.

Quant à la Galette des Rois de 2017, avec un diamant ou un louis d’or en guise de fève et gros lot à l’appui, elle est toujours à l’étude.

En ce qui concerne les 3 Concerts à Paris, celui au Champ de Mars pour les 1000 jeunes venus de tous les Districts (avec prolongation festive à Disneyland) est au point mort, mais il reste toujours d’actualité. Les 2 autres, salle Gaveau, ne posent aucun problème et pour l’un d’entre eux, celui du 18 mars 2017, la présence du Président International du Lions Clubs est assurée, en compagnie du Premier Ministre et du Maire de Paris.

Pour ce qui est de la Convention Nationale de Nantes, en 2017, toutes les informations vous seront données en temps utile par le District organisateur, le District Ouest. Mais notez déjà que le jeudi 25 mai sera consacré aux Commissions et le vendredi 26 sera la Journée de l’Ethique et du Lionisme avec, le matin, l’ouverture officielle du Centenaire marquée entre autres par le survol de la Patrouille de France lors du lever des couleurs. La liste des grands témoins n’est pas encore arrêtée. Le samedi 27 aura lieu l’Assemblée Générale. L’idée du feu d’artifice est abandonnée.

Quant à la Croisière du Centenaire sur le « Queen Mary 2», il s’agit d’un voyage aller Saint- Nazaire-New York en compagnie des Américains de l’Association « The Bridge », qui seront sur le retour après être venus en France commémorer et fêter le Débarquement de leurs troupes en 1917, lors de la Première Guerre mondiale. Quel beau symbole d’être ensemble ! Le Départ est fixé au 24 juin et l’Arrivée, le 1er juillet, juste à temps pour que les Lions puissent arriver à Chicago pour la Parade de la Convention Internationale. Le « Queen Mary 2 » fera la course avec des voiliers. 2600 passagers peuvent embarquer, mais il faut qu’il y ait 300 à 400 Lions d’Europe partant pour que ce projet du Lions Clubs se réalise. En effet, suivant le calendrier de la Compagnie, le « Queen Mary 2» ne devait pas normalement arriver à temps pour que l’on soit à Chicago au début de la Convention. Cependant, la Cunard accepte de faire accélérer le bateau pour répondre à la demande des Lions, à la condition expresse qu’ils soient suffisamment nombreux à réserver. Il s’ensuit un supplément de consommation avec un impact sur le prix du billet. Ainsi les premiers prix que l’on m’avait annoncés à 1500 euros par personne, en pension complète, seront portés à 2500 euros (et Suite Prestige à partir de 5500 euros). Mais vu la difficulté ou l’incertitude à réunir un si grand nombre de Lions en partance, je viens d’apprendre que le prochain Conseil des Gouverneurs n’envisagerait pas d’inscrire cette croisière dans le calendrier officiel des Evènements Lions du Centenaire, préférant la cantonner dans la sphère privée…Néanmoins, il faut savoir que beaucoup moins « acrobatique » et moins chère à priori sera la croisière retour New York-Southampton (départ : 5 juillet).

III) AU NIVEAU LOCAL (DISTRICT)

Chaque Gouverneur décidera de mettre en œuvre ce qu’il souhaite, en tenant compte  de l’avis des Clubs. Pour ce qui est de la vie spécifique du Club, le Club est évidemment souverain pour fêter le Centenaire comme il le veut. Mais pour ce qui est du District, et je m’en tiendrai qu’à mon District, je propose à la Gouvernance, au vu des réponses au questionnaire :

1°) Qu’une ou plusieurs manifestations aient lieu au niveau de chaque Zone, dans la ou les villes les plus importantes de la Zone, avec la participation effective de tous les Clubs de la Zone, d’où la programmation d’au moins 12 grandes manifestations durant toute l’année 2017, mais  il faut savoir aussi que seront considérées comme « manifestations centenaire » toutes celles qui auront lieu entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2018.

2°) Qu’il y ait éventuellement une seule grande manifestation au niveau des Régions qui le souhaiteraient.

3°) Qu’il y ait enfin une grande manifestation de District à Marseille, car c’est la plus grande ville du District.

Il faut que ces manifestations, combinant Cérémonies et Actions, soient bien étalées dans l’année, et toute liberté est donnée aux Clubs pour les organiser sous la « houlette » des PZ et éventuellement des PR. Les PZ auront en la matière un rôle déterminant et devront me tenir au courant.

De nombreuses et bonnes suggestions m’ont déjà été faites par les Clubs. J’en attends encore d’autres, et il faudra ensuite choisir. Je ferai ce choix avec les PZ, éventuellement les PR, et la Gouvernance avant le Congrès d’Automne. Les Clubs qui n’auraient pas d’idées peuvent se référer à la liste non exhaustive des manifestations possibles que j’avais énumérées dans un long article paru sur le site centenaire du District.

Remarques

Un Rappel : Un Gingko (mâle), arbre hautement symbolique, sera planté à Marseille dans le parc du 26 ème Centenaire et peut-être aussi au parc Borély. Ce sera « l’Arbre du Centenaire du Lions Clubs International ». Mais pourquoi ne serait-il pas planté aussi dans d’autres parcs, jardins ou ronds-points situés dans d’autres villes du District ?

Un Conseil : Faire coÏncider ces « manifestations centenaire » avec un grand anniversaire de club (décennie) quand cela se présente et projeter lors de vos manifestations une vidéo en français sur les Actions du Lions Clubs International dans le monde (elle existe en anglais, peut-être pas encore en français ? Le DM devrait le demander).

Un Impératif : Les dépenses ne doivent pas évidemment excéder les recettes, d’où la nécessité de faire appel le plus souvent possible aux sponsors, même si c’est de plus en plus difficile.

CONCLUSIONS

1°) Conjuguons tous nos efforts pour réussir notre célébration du Centenaire en suscitant l’adhésion dans nos choix, voire l’enthousiasme, et en ne perdant pas de vue 2 objectifs principaux : Faire une belle Fête de Lions et Faire de l’Image avec pour thème  « Là où il y a un besoin, il y a un Lion ».

2°) Il nous faudra donc Recruter, Fédérer l’ensemble de nos Clubs, Amplifier nos Moyens et nos Actions, Expliquer et Médiatiser pour nous faire mieux connaître en mettant l’Humanisme au cœur du Centenaire, et enfin en n’oubliant pas que c’est la Dimension Internationale de notre Mouvement qui en fait sa Force.