Le Centre d’Ophtalmologie du glaucome

Remontons un instant le temps, juste pour remettre en mémoire ce que fut l’ambitieux programme SIGHTFIRST et pour ainsi mieux comprendre dans quel contexte a été créé le CENTRE DU GLAUCOME.

Témoignant de l’engagement et des capacités de mobilisation des Lions, SIGHTFIRST fut conçu par le Lions International pour offrir aux populations et à l’échelle planétaire, les soins, les équipements et les formations nécessaires pour prévenir, traiter et éradiquer la cécité évitable et réversible.

C’est sans conteste la réalisation majeure qui marque toute l’histoire du Lions Clubs International :

Au service des autres, unis et engagés dans un même élan de générosité planétaire, dans un même combat, fiers d’appartenir à une même association internationale, représentant à l’époque 181 nations, 1 million 400.000 membres ont entre 1990 et 1995 collecté plus
de 145 millions de dollars US. ( avec les intérêts des sommes placées dans l’attente des réalisations, l’opération rapporta en fait 200 millions de dollars )
En collaboration avec les autorités et les organismes humanitaires, partout dans le monde, les Lions ont identifié et inventorié les causes principales de cécité dans leurs pays respectifs, évalué et proposé des programmes en conséquence.

Au 31/12/2005, l’Association aura distribué dans 88 pays répartis sur les 6 continents 185 millions de dollars représentant plus de 750 subventions touchant directement environ 27 millions de personnes.

Pourquoi un CENTRE DU GLAUCOME ? Parce que le glaucome cause environ 20% des cas de cécité dans le monde. En France, on estime à plus de 500.000 le nombre de patients en traitement. Ce chiffre pourrait en fait doubler si nous pouvions dépister les glaucomateux inconnus ou qui s’ignorent encore.
120.000 d’entre eux résideraient en région parisienne !

L’implication des Lions dans ce projet répondait bel et bien à un vrai problème de santé publique.

Le projet fut approuvé par le Comité Consultatif de SIGHTFIRST composé des responsables internationaux du Lions et des meilleurs experts mondiaux en matière de prévention de la cécité...et de cette corbeille commune qui se remplissait peu à peu de l’argent collecté par ce million 400.000 membres, SIGHTFIRST préleva une subvention de 1.261.540 dollars US pour sa concrétisation.

Ce fut incontestablement l’une des plus belles créations dues à SIGHTFIRST :

Une enveloppe de plus de 918.000 dollars fut allouée pour l’acquisition et l’installation de matériels de détection et d’exploration les plus récents et les plus performants au monde, ainsi que d’appareils pour l’enseignement de la glaucomatologie et l’entraînement.
 
Le solde fut affecté à la prise en charge de stages professionnels d’enseignement, de remise à niveau des connaissances générales en ophtalmologie, d’initiation et de perfectionnement aux techniques les plus récentes de prévention, de traitement et de chirurgie du glaucome, de formation de futurs formateurs.
Il est important de souligner ici que pour ce faire, préalablement, les Quinze- Vingts avaient quant à eux entièrement autofinancé les travaux d’aménagements.

L’activité du Centre a été précisée par une Convention de Partenariat en date du 27 décembre 1994 signée entre le Lions International et les Quinze-Vingts.

Il fut inauguré le 18 janvier 1995 par Messieurs Philippe DOUSTE-BLAZY en qualité de Ministre délégué à la Santé et Bernard DEBRE Ministre de la Coopération, et en présence de nombreuses personnalités Lions, politiques et médicales, dont Mr André DAMIEN, Conseiller d’Etat, Membre de l’Institut et Président de la Fédération Hospitalière de France. Avec ses 500m2 de locaux, il est opérationnel depuis le 17 février 1995.

Réservé aux médecins en provenance d’Afrique francophone, du Sud Est asiatique, des pays de l’Europe de l’est et des départements français d’outre mer, voire d’Amérique du Sud, depuis 1995, le Centre a accueilli et pris en charge durant 2 à 3 mois et dans les meilleures conditions 14 européens, 17 africains, 4 asiatiques et 3 sud américains.

Sur la base de 3 à 5 stagiaires par an, une projection financière permet raisonnablement d’estimer que le CENTRE DU GLAUCOME a encore une capacité d’accueil de 8 à 10 ans pour une trentaine de stagiaires.

L’enseignement y est assuré par les professeurs, médecins et pharmaciens du Centre Hospitalier des Quinze-Vingts. Un rapport privilégié avec chacun d’entre eux, un contact direct avec les malades, une formation sur le terrain, en salle d’opération (où les interventions peuvent être intégralement suivies), un accès libre aux précieuses bibliothèques et vidéothèques du Centre Hospitalier... voici autant de précieux bonus qui sont offerts à ces médecins en provenance de pays médicalement en voie de développement !

Le programme et le suivi des stages sont coordonnés par un directeur technique, le lion Hubert BOURGEOIS, Médecin Général Inspecteur et Professeur Agrégé du Val de Grâce.

Quant au matériel, il reste à ce jour parfaitement opérationnel, sans défectuosité technique significative. Tous les appareils financés par le Lions sont utilisés.



dd

Pour son 10ème anniversaire, en 2005, le CENTRE DU GLAUCOME a été honoré de la visite du Président International Clément F. KUSIAK, du Past-Président International Jean BEHAR, des Directeurs Internationaux Jacques GARELLO, Jean OUSTRIN et Philippe SOUSTELLE, du Président du Conseil des Gouverneurs de France Alain ARMAND entouré des Gouverneurs des Districts. Hommage a été rendu à tous ceux qui ont permis au projet de prendre corps, de se développer et de perdurer.

Les Lions ont pour vision de rendre la vue au monde entier !
Dr Ashok Mehta -Président International 2005-2006


dd

> Coordonnées

Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts
Hôpital créé au 13ème siècle par le roi Saint-Louis

dd

Allant bien au-delà des limites du district parisien et du District Multiple, parfait exemple d’une collaboration entre un district et le Siège International d’une part, entre une association privée internationale et une administration publique française d’autre part, cette réussite est le résultat d’une somme rare de moyens tant financiers qu’humains ainsi que d’un inestimable effort collectif qui fait honneur à notre Association, justifie son existence, et explique aux jeunes générations parfois interrogatives pourquoi elle fêtera en 2017 ses 100 printemps !